Osaka Monaurail – State Of The World (2011)

Osaka Monaurail – State of the world (2011)

Pour un été FUNKY, je vous suggère fortement de passer par la case Osaka Monaurail. Tout droit venu du Japon, ce groupe, qui exerce depuis plus de 20 ans, est composé aujourd’hui de 9 musiciens qui ont dû tomber dans la marmite de FUNK tout petit ! Oui, Osaka Monaurail est u groupe résolument FUNK, véritable enfant légitime des JB’s. LEs 70’s coulent dans leur veine et c’est tout bénéf pour nous ! Imaginez vous obtenir de nos jours de nouvelles compositions avec ce son unique, reconnaissable parmi tant d’autre, celui des années 70 : Grosse basse, batterie percusive, guitares en boucle, cuivres explosifs, Claviers à la sauce Funky Worm … le tout sur un son légèrement étouffé. A l’ancienne !! Old School !

Ses influences sont donc tout naturellement les suivantes : James Brown, Marva Whitney pour qui il a réalisé « I Am What I Am », Bobby Byrd, Lyn Collins, Lee Austin, Curtis Mayfield, Isaac Hayes.

Depuis que je me suis procuré cet album, je l’écoute au moins 3 fois par semaine … comme une drogue !! Viiite, ma dose de funk !! Je pense que James Brown, Fred Wesley, Pee Wee Ellis doivent être fier de cet héritage mené de mains de maître par Ryo Nakata ! Et soyons clairs, Ryo Nakata revendique complètement le fait de ressembler artistiquement à son idole James Brown. Pour moi, c’est fait.

Les musiciens composant Osaka Monaurail

Ryo Nakata (vocal/keyboards/percussions)

Kentaro Yamagata & Yohchi Masago (trumpets)

Shimon Mukai (tenor saxophone)

Katsutoshi Hiraishi (trombone)

Dan Hayami & Yuichi Ikeda (guitars)

Dai Nakamura (bass)

Soki Kimura (drums)

Tracklist 

1 – State of the world : Soul, groove mid tempo

2 – The Archipelago : Premier véritable morceau JB’s avec une superbe section cuivre, rythmique en loop … magique.

3 – Endemism : morceau qui aurait pu sortir fin des 60’s. Superbe ! Claviers old school .. un régal.

4 – Stop doggin’ me around : Morceau tribute au tout début du funk, avec la voix de Ryo, batterie bien présente … !

5 – Syrinxology : petit délire de Ryo Nakata avec une intro lunaire avec un son clavier étrange, qui se poursuit avec des sons faussement cuivres étouffés pour un rendu très intéressant … surprenant. 4 minutes de léger délire de Ryo Nakata, toujours sauce FUNK.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6 – Work Song : Superbe Down Tempo tune. Langoureux, lancinant, so groovy …

7 – Hund Up : Son résolument plus moderne, un soupçons de Breakestra dans ce très bon morceau qui met une nouvelle fois en avant la voix de Ryo Nakata. A noter un très bon solo de guitare, mêlé à une section cuivre toujours au top.

8 – Andrias Japonicus : un bijou jazz … superbe solo de Katsutoshi Hiraishi au trombone … magnifique travail de l’ingénieur du son … bravo!

9 – Mother Popcorn : Pour enfoncer le clou, il assume parfaitement son héritage en reprenant Mother Popcorn (1969) du Godfather of Soul, James Brown himself !! Pour interpréter ce morceau, la ligne vocale est remplacée par le clavier de Ryo Nakata. Avec BRIO ! En toute honnêteté, je n’aurai pas aimé qu’il le rempalce à la voix … ça aurait probablement cassé cet hommage. On ne remplace pas facilement James Brown … pas sur les compositions originales de JB en tout cas.

10 – Ain’t it funky now : Et là, il va encore plus loin … il a repris les partitions du morceau original, repris les arrangements et il s’est fait plaisir. Tout y est ! Les fins connaisseurs reconnaîtront même certaines touches qui rendent la version originale unique dans cette cover (exemple à 4:18), avec il est vrai un piano incroyablement funky. Un grand moment !!!!!

11 – Something – Pour clore cet opus, Osaka Monaurail reprend Something … des Beatles. Ryo Nakata montre son ouverture d’esprit et marque ici son influence particulière qu’à l’Angleterre, et notamment Londres, depuis son adolescence.

Pour terminer, un petit live from Cosmic Groove Session de Montpellier… 15 minutes de FUNK ! Chair de poule garantie !

Dilouya Vibestone Sessions Time’s Gone, featuring Sly Johnson & Hugh Coltman

dilouya n'dea davenport sly johnson Hugh Coltman

Encore un nouvel extrait des Vibestone sessions de Dilouya’s Faithful Circus, avec cette fois ci le titre Time’s Gone featuring Sly Johnson et Hugh Coltman … Encore un TRES grand moment !

De rien…

Dilouya – Right Time featuring N’Dea Davenport & Sly Johnson

dilouya n'dea davenport sly johnson

Nouvel extrait des Vibestone Sessions du Dilouya’s Faithful Circus avec le superbe titre « Right Time » avec N’Dea Davenport et Sly Johnson. Rien de tel pour se décrasser les oreilles !!!

Les musiciens :

N’Dea Davenport : Lead vocal

Greg Emonet : Guitar

Ben Molinaro : Bass

Sly Johnson : Beatbox

Keys : Dilouya

De rien, tout le plaisir est pour moi 😉

Au fait, la chronique de l’album est ICI !!

DJ Oil – Black Notes (2012)

DJ Oil – Black Notes (2012)

Si ce nom ne vous dit rien, je vais vous aider un peu : Troublemakers ! Mais DJ Oil souhaite aller de l’avant et considère tout simplement que Black Notes est son PREMIER album.

En plus d’un show sur Radio Grenouille (Marseille), il bosse avec des GROSSES pointures : Stefano Di Battista, Julien Lourau, Vincent Ségal, Sébastien Martel, Sandra N’Kake, Magic Malik, Jules Bikoko … Que du bon !

DJ Oil publie des maxis sur des labels à l’étranger, part en virée en Afrique et en Amérique centrale : ce sera le projet itinérant Ashes To Machines avec Jeff Sharel, trente-neuf pays traversés et des centaines de musiciens croisés entre 2006 et 2009. À la clef : des kilomètres de sons et des tonnes de bonnes vibrations. Un sillon profond où il va planter l’aiguille de sa future création.

Alors Black Notes c’est quoi ? « Black Notes », les noires du clavier, les plus graves. La Great Black Music, aussi, surtout : blues, jazz, funk, soul, house, et puis toute l’expérience africaine, qui apprend à « composer avec le terrain, la rude réalité tout autre que Protools ». Tout en un sampler, passé au filtre de bons vieux amplis. Tout son « background musical » au service de ce son, de ses chansons, de ces boucles qui se répètent et pénètrent en pleine tête.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Trois ans à tout enregistrer, tout seul, tout monter, démonter, remonter dans son studio. « J’ai passé rien qu’un an sur le mix, l’architecture des morceaux. C’était un aspect essentiel du travail : je voulais un son analogique pour me démarquer des productions actuelles. Laurent Garnier et Gilles Peterson m’ont félicité ! » Aux manettes, DJ Oil invente ainsi de nouvelles manières de créer un groove à l’ancienne, un grain rétro-futuriste : les samples s’effacent, mais la technique du montage « virtuel » demeure essentielle. Au final, cet assemblage de sons live, lui aux claviers et quelques invités captés au fil du temps dans des endroits insolites (là un entrepôt en Afrique, un autre dans ses toilettes…), et de samples, « jamais plus de quatre mesures », est construit comme un DJ Set. Telle sera la formule, plus « electro up tempo », sur scène avec les Tontons Macroutes Jeff Sharel aux baguettes et Jean-Phi Dary aux claviers. Tous trois connectés les uns aux autres, pour une interconnexion de tous les instants, où les images, véritable quatrième élément du dispositif, seront déclenchées par la musique. « J’ai toujours rêvé de faire des sets avec uniquement mes morceaux originaux. »

Les guests de ce premier album : Gift Of Gab (Blackalicious), PO Box (slammeur incroyable d’Afrique du Sud), Reggie Gibson (slammeur tout droit venu de Chicago), Sam Karpienia (superbe artiste occitan, une véritable découverte) et le brillant Magic Malik.

Tracklist :

1 – Black Notes, featuring Gift Of Gab

2 – Your Heart (instrumental)

3 – Rock It, featuring Gift Of Gab

4 – It’s a teenage thang, featuring Reggie Gibson & Magic Malik

5 – Give me luv

6 – Mind your step, featuring Sam Karpienia & Magik Malik

7 – PO BOX, featuring … PO Box

8 – Buddy

9 – Charlie C. (dediée à sa fille), featuring Magik Malik (à la voix!)

10 – Ingrid tapes (dédiée à sa femme)

11 – Alix in Ornette Land (dédiée à son autre fille) avec une interview du grand Ornette Coleman !

Entre House dense et intime et World Music, en passant par de l’électro jazz, ce premier album solo est une mine d’or remplie de 11 pépites uniques ! J’ai pris mon pied sur chacun des morceaux, tous si différents et si boulversants, car oui ici, pas de place pour la gaité … les thèmes abordés sont lourds et durs. Justement, mettre son talent pour aborder des thématiques difficiles, c’est un pari difficile, mais transformé avec brio ! C’est assez rare pour moi, je ne peux véritablement définir mes tracks préférés. Que je l’écoute, je mets la première piste et je me laisse guider pendant 61 minutes … Cet album sort le 30 mai, n’hésitez pas UNE SECONDE !! Son univers est ENVOÛTANT !

Il sera en live ici à ces dates là :

The Brand New Heavies – Dunk Your Trunk (2012)

The Brand New Heavies – Dunk your Trunk (2012)

 Attention !! L’un des meilleurs groupes de la scène Acid Jazz revient sur le devant de la scène avec un projet particulier, né d’une initiative brillante ! Pedigree Cuts a proposé aux Brand New Heavies de venir dans leur studio jouer du bon Jazz Funk, fin Novembre 2011 ! Pedigree Cuts est spécialisé dans la création musicale pour des pubs TV ou pour le cinéma. Les contributeurs les plus connus sont  Goldie, Finley Quaye, Ulrich Schnauss, Kid Creme,  Shawn Lee,  Charlie May,  Kirsty Hawkshaw, Ian Britt, Boca 45, Skeewiff & Lemon. Leur but est de rendre accessible gratuitement un max de musique, en tout cas un certain temps. Si cela fonctionne bien, certaines productions deviennent payantes. Ils en sont à 60 albums pour le moment !!

Là, c’est exactement ce qui s’est déroulé ! 13 Titres puissants instrumentaux (Oui, N’dea Davenport n’st pas présente sur cet opus), enregistrés avant leur tournée japonaise, en téléchargement libre sur une durée limitée. Ca a tellement cartonné que la boite de production a souhaité la rendre disponible en téléchargement payant. Mais franchement, moins de 9€ pour en prendre plein la tronche et les oreilles, c’est pas cher payé !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tracklist :

1 – School’s out

2 – Milf Shake (… no comment)

3 – Sunset Star

4 – High Rollin’

5 – Dunk Your Funk

6 – Big Girls Don’t Cry

7 – Soho Strut

8 – Montecarlo Mist

9 – Cafe Luxe

10 – Trip Wire

11 – Fruit Cake

12 – Fancy Pants

13 – Play Away

Je ne vais pas faire une critique Titre par Titre : Tout est Hyper FUNKY, avec une qualité de production impeccable !!! Basse et guitare funky, Section cuivres hyper punchy, batterie percutante, clavier bien placé, tous les solos sont sublimes. Pas en démonstration technique, mais plutôt en émotion, très inspiré … le top ! RAJ (*) !!!

Bonus audio : Tout l’album …

(*) Rien A Jeter

David Thomas – Chocowhite (2012)

David Thomas – ChocoWhite (Back to the FUNK) – 2012

Grosse surprise il y a quelques semaines quand je découvre par hasard cet OVNI musical !! Chocowhite par un certain David Thomas. Mais qu’est-ce donc ? Tout simplement le meilleur album de FUNK Années 80 … depuis la fin des années 80 justement ! Un amoureux fou de cette période musicale a décidé de lui rendre hommage, de la meilleure manière qui soit … en réalisant un album de FUNK avec des sonorités 80’s dans un contexte XXI° siècle.

Ce n’est pas simplement un morceau, un délire mais 12 titres plus FUNK les uns que les autres par déjà grand artiste français autoproduit : David Thomas !

Comme ça fait du bien d’entendre des ambiances fortement inspirées de Delegation, Shalimar, Earth, Wind & Fire, Midnight Star ou encore The Whispers dans de nouvelles compositions originales.

Tracklist :

01-Make me feel all right
02-Everybody on the dance floor
03-My heart is singing
04-Take me as i am
05-Have a good time
06-I love this feeling
07-That’s the way of your love
08-Just believe in it
09-No one gives me love like you do
10-Stay together
11-I feel your love
12-I see the light

+ 5 titres gratuits ICI :

1 – Baby Funk i love you
2 – Party time tonight
3 – Planete Funk
4 – Chocowhite
5 – I’ve got the power

Bonus Mix :

Franchement, ne me faîtes pas l’affront de chercher à le télécharger gratuitement cet album. Il est dispo PARTOUT en téléchargelent légal (Amazon, Fnac, Itunes …) et c’est tellement BON, qu’il faut encourager ce genre d’initiative.

Merci David Thomas et Bravo !

david thomas chocowhite back to the funk banner