Hoosky – Just a Lil’ beat Vol.1

Just a Lil’ Beat Vol.1 (#1 Hoosky) – 2012

Brillants !!! Voici ce que je pense de ces deux comparses, Oogo & Chomsk’, à l’initiative de ce projet. Petit comeback nécessaire : Ils font partie de La Fine Equipe (que j’adore !!) avec quelques bombes à leur actif :

2008: LA BOULANGERIE- La Fine Equipe
2009: Fantastic JJ Project – Mattic, Jneiro Jarel
2010: FANTASTIC PLANET – La Fine Equipe & Mattic
2011: THE DARKSIDE (Fantastic Planet) – La Fine Equipe & Mattic
2011: LA BOULANGERIE 2 – La Fine Equipe & Friends

Tous ces disques sont de véritables pépites de « beatmaking », si cela existe … Hoosky est un duo réunissant Oogo et Chomsk’, deux brillants Beatmakers français, qui ouvre le bal d’une série d’albums instrumentaux intitulée Just a Lil’ Beat Vol. XX, toujours sur Nowadays Records, où deux DJ auront carte blanche à chaque fois ! Ça promet du bon temps ! Le volume deux sortira à la rentrée prochaine, avec les beatmakers Mr. Hone et Geteye.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur ce volume 1, 16 pistes, rien que ça, pour nous transporter dans un Road Movie expérimental. Les albums de beatmakers (beat tapes) regorge la plupart du temps de très nombreuses pistes courtes (exemple : La boulangerie 2 contient 33 pistes !!). Hoosky a souhaité pousser encore plus loin le modèle et proposer des morceaux plus travaillé, plus affiné et donc un peu plus long, pour arriver sur un format qui me paraît ultra mature. A noter également l’influence énorme de leur travail avec la Fine Equipe où la tournée 2011 a complètement modifié leur méthode de travail. Hoosky a choisi d’axer leur musique autour du live, avec l’utilisation de Pad, de Controller, de claviers. Très sincèrement, si vous les écoutez en live, vous ne pourrez que vous demander : « comment font ils ?? ».

Sur ce premier volume, forte influence des BOF (Bandes Originales de Films), et notamment John Carpenter, Melvin Van Pebbles, Raymond Scott, Cortex, où chaque piste renvoie à un univers singulier, très imagée, fortement emprunt du Hip Hop des années 90 à aujourd’hui.

Tracklist :

1 – 00h00

2 – Rush Hour

3 – Flying market

4 – Crushed

5 – IDKWTD (featuring Buddy Sativa)

6 – French Connection

7 – Sweet & Sweaty

8 – CA 90068

9 – Catwalk

10 – Night Town (Utilisé dans le dernier Jean Becker, « Heureux parmi nous »)

11 – Time’s Up

12 – Cul-de-Sac

13 – Lonely Wolf

14 – Breathless

15 – Cosmopolitan

16 – Vernissage

Hoosky sera le 27 juillet prochain au Petit Bain, à Paris ! Ne les loupez pas ! Et si vous souhaitez du bon son HIP HOP, Nowadays sortira très prochainement, à savoir dès ce lundi, un EP de CM JONES, un collectif réunissant Creestal et MoShadee, un beatmaker Marseillais et un rappeur NYC. Ecoutez un peu leur taff sur cet homage au Grand Marvin Gaye avec I Want You.

Pour conclure, écoutez un extrait de cet album avec un morceau que je mets en haut de la pile de ma playlist :

Pour les suivre en live :

22.06.2012 – Angers, Zest’ival #6
23.06.2012 – Fontenay Le Fleury, Little Big Fest
29.06.2012 – Boufféré, Urbano Festival
30.06.2012 – Bruxelles, Le Potemkine
06.07.2012 – St Denis de Castines, au Foin de la Rue (festival)
27.07.2012 – Paris – Petit Bain
28.07.2012 – Grenoble – Cabaret Frappé

Chico & Rita (2010)

Chico & Rita par Fernando Trueba & Javier Mariscal

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de vous parler d’un film, et non d’un disque ou d’un concert. Et qu’en plus ce film est un film d’animation. Et qu’en plus ce n’est pas hyper récent … Je colle donc fortement à l’actualité en vous parlant rapidement d’un OVNI datant de 2010 (mais sorti en France en Juillet 2011  😉  ).

Alors pourquoi toutes ces entraves ? D’abord parce que je suis un peu chez moi, et ensuite parce que je reste finalement très proche de ma ligne directrice … la Musique !

Le Picth :

Cuba, 1948. Chico, jeune pianiste talentueux, écoute les derniers airs de jazz venus d’Amérique, en rêvant de s’y faire un nom. De son côté, la belle et sauvage Rita essaie de gagner sa vie en chantant dans les clubs et les bals populaires, où sa voix captive toute l’assistance. Des bordels de la Havane à New York, en passant par Hollywood, Paris et Las Vegas, la musique et ses rythmes latinos vont les entraîner dans une histoire d’amour passionnée, à la poursuite de leurs rêves et de leur destinée.

Merci Allocine.fr

Bon, comme ça, pas super alléchant, je vous l’accorde. Mais si vous êtes aussi amoureux que moi de la musique cubaine, du be-bop, du Jazz Cubain, vous serez conquis par ce film. Et je tiens à ajouter que l’histoire d’amour impossible est terriblement prenante, triste, frustrante, magnifiquement rendu à l’écran par les talents réunis autour de ce projet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lors de cette histoire, qui démarre avant l’arrivée de Fidel Castro au pouvoir et fortement inspirée de la vie de Bebo Valdès (voix de Chico dans le film et compisiteur de la musique de ce film), nous croisons Chano Pozzo, Charlie « Bird » Parker, Nat King Cole (doublé par son frère Freddie Cole), Thelonius Monk, Ben Webster et Dizzy Gillespie !!! Rien que ça ! Ça pète dans tous les coins, les musiques sont magnifiques (Jazz, Mambo …), les voix féminines sensuelles, les dessins simplistes mais amplement réalistes pour un rendu proche de la perfection. Tout musicien ou aficionados DOIT voir ce film une fois dans sa vie. C’est un cours d’histoire ainsi qu’un cours sur la culture musicale.

Il a tout de même obtenu le Goya du meilleur film d’animation, nominé au Oscars, Prix Fnac pour un long métrage à Annecy, le European film awards du meilleur film d’animation … bref, pas un film passé complètement inaperçu, même si la France n’a pas fait honneur avec ses 100 000 entrées… no comment …

Rectifiez le tir ! C’est bon pour vous !