Ilhan Ersahin’s Istanbul Session – Night Rider (2011)

Pour cette fin d’année, je vous ai réservé un disque de choix !!! Ilhan Ersahin Istanbul session – Night Rider (2011). Je vais vous l’avouer, j’ai découvert cet artiste il y a peu, et je suis déjà fan !

Ilhan Ersahin est un saxophoniste Suédois, parti s’installer à New York City … où il a ouvert un club très tendance autour de son monde très particulier… Sa planète .. La planète NUBLU. Ce label accueille aujourd’hui beaucoup d’artistes dont Wax Poetic, groupe qu’ilhan Ersahin a monté en plus de ces projets personels.

Il s’est entouré ici de trois musiciens TRES talentueux (trio de Stambouliotes) :

– Alp Ersönmez à la basse (bassiste attitré de Tarkan)

– Turgut Bekoglu à la batterie (batteur pour la diva Sezen Aksu)

– Izzet Kizil aux percussions (Bebel Gilberto, Natasha Atlas …)

Il a décidé de ne faire intervenir aucun guest, pour conserver cet esprit electro jazz bien à eux. Exit donc Erik Truffaz avec qui il a beaucoup tourné avec cette formation.

Night Rider fait appel à ses racines turques, par son père, mixés aux sonorités propres à son label : Nublu.

Les pistes de l’album :

01. Etnik – magnifique mélange de sonorités Electro Jazz et World, Rythmiques très « turques » justement. Un bijou. Excellente entrée en matière. Pour moi, le meilleur titre !

02. Night Rider – Sonorités très particulières, gros travail sur l’ambiance sonore, notamment avec une basse étouffée et des percussions oeuvrant sans relâche !

03. Black Sea – Titre plus Jazz – Rock, avec une batterie et une basse bien plus marquées, avec un son bien plus « propre ».

04. Nirvana – Il en faut toujours un, un titre plus … Peacefull .. Nirvana porte bien son nom. Très belle piste.

05. Birds – Là, je suis prêt à parier que ce titre est très influencé par Michel Portal. ET pas seulement lui, mais son travail avec Mino Cinelu. Magnifique … Son du sax retenu, limite soufflé, et un jeu de percussions tournant autour, avec une basse très ordonnée, qui conserve son jeu, imperturbable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

06. One Zero – Sonorités beaucoup plus électrique, plus Jazz – Rock, avec un accent sur le Rock. Influence Miles Davis du début des années 80.

07. Hadi Gel Artik – Là, je n’adhère pas, désolé … Quelques bonnes choses, mais cette rythmique yéyé, très peu pour moi … Ce titre tombe comme un cheveu dans la soupe … Pas à sa place !

08. Huzur – Titre très entraînant, avec grosse basse, batterie imposante, avec quelques envolées lyriques (si) d’Ilhan Ersahin au sax.

09. Gece Inerken – Dernier titre de cet opus, dans une ambiance underground, avec une rythmique obsédante, un sax chantant la nuit. C’est simplement superbe.

Pour ce sixième album en son nom (il a près d’une quinzaine d’albums au complet mêlant d’autres projets), Ilhan Ersahin et son trio Stambouliotes ont su retrouver l’esprit ROOTS de ce projet initial, avec un bijou ! Procurez vous cet album, en MP3, CD, Vinyl, mais ne passez pas à côté !

Vidéo Bonus en live à Otto :

Common – The Dreamer / The Believer (2011)

COMMON IS BACK ! Voici un artiste de Hip /Hop que je place tout en haut de la pile d’artistes se prétendant être des « rappeurs ». 20 piges qu’il bosse, 20 piges qu’il nous abreuve de bon son ! Alors, ce 9° opus, ça donne quoi ?

Common s’est associé à un seul producteur : NO I.D. Très peu de featuring, 3 uniquement, pour 12 pistes rafraîchissantes ! Oui, ça fait du bien, autant le dire de suite … 2011 fut très moyenne côté rap, mais cette fin d’année nous a apportée de très belles choses : cet album et le dernier The Roots « UNDUN ». Allez voir ici pour une très belle critique !

12 pistes disais-je du presque Quadra Lonnie Rashid Lynn Jr aka Common …

1 – The Dreamer avec la participation de l’écrivain Maya Angelou (83 ans). Common parle de ses rêves pour le monde, vaste programme … Il pose ici les bases pour le reste de l’album. Perso, j’aime beaucoup l’ambiance de ce morceau, surtout les 2 minutes précédent l’intervention de Maya Angelou, mélange de guitare hallucinogènes et de basse sous Ecstasy

2 – Ghetto dreams featuring NAS. Damned, c’est efficace ça ! Premier Single sorti en juillet 2011.

3 – Blue Sky, second single sorti en octobre 2011. Ce morceau fait la part belle aux lyrics, de qualité !

4 – Sweet – Gros travail de prodution sur ce titre, avec un Common plus aggressif que jamais. Troisième single de l’album.

5 – Gold – Pas le meilleur titre de l’album, mais une réflexion sur l’idole attitude. Perso, je n’aime pas le refrain du tout, ni la rythmique associée. Cela me fait plus penser à du West Coast cheap. Sorry …

6 – Lovin’ I Lost – Là, il me fait plaisir ! Curtis Mayfield is in the house !!! Pas facile la vie : on aime … et on laisse s’échapper l’amour … 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7 – Raw (How You Like It) – Jamaica vibes ! Prod efficace … au début, qui finit par lasser … On tourne en boucle, avec un abus certain de post prod.

8 – Cloth – Oh fuck ! I Hate that tune ! Ca sent à du Eminem pas inspiré … et les LALALALALA sous Vocoder .. PUKE !! Mais quel est le feuque ???

9 – Celebrate – Let’s party yo !! Samples très efficaces ! C’est ça aussi un monde meilleur pour tous : faire la teuf !

10 – Windows – Reflexion sur la beauté intérieur d’une femme qui a pas mal morflé dans sa vie affective, mais pas que … Thx Shakespeare.

11 – The Believer, featuring John Legend. Je suis aussi un grand fan de John Legend, ça tombe plutôt pas mal hein ! On accélère un peu le tempo et on fait tout pour être influent, pour être la référence ! Très beau titre avec un John Legend qui fait … du John Legend!

12 – Pops Belief – Superbe production pour un titre tenu par son père, ancien basketteur NBA. Son nom ? Lonnie « Pops » Lynn, d’où le titre … Ok, je tentais de me la ramener un peu. Je pense que le maître du Spoken Word aurait aimé … n’est ce pas Gil Scott Heron ? Tiens, je me suis imaginé ce morceau interprété par Ursula Rucker … Ca aurait pu aussi faire un très bel effet ! Mais bon, c’est pas son père y paraît …

Bref, un très bel album à se procurer d’urgence !

Carl Thomas – Conquer (2011)

Carl Anderson, habitué des featuring, comme avec Puff Daddy, The Notorious BIG, Eric Roberson, Tupac, Michelle Wlliams, Snoop Dogg ou encore Lisa « left eye » Lopez, Amerie, vient de sortir un album solo. J’ai eu envie de croire à son talent, j’ai voulu croire qu’il pourrait sortir le meilleur de ses expériences à son profit ! J’y ai cru ! Pas longtemps …

En cette période hivernale, il est bon de boire beaucoup de soupe ! Alors, n’hésitez pas ! Carl Thomas vous en sert à foison ! Et de la bonne soupe bien réchauffée, sans piment, sans saveur, sans crouton … rien … nada … le néant … Je ne sais pas ce qu’il comptait conquérir avec cet album, mais c’est loupé en ce qui me concerne … D.E.B * !

* Daube En Barres